Commencer la soumission

Lire: Les formes du paradigme social dans l'écriture d'Annie Ernaux

Télécharger

A- A+
Alt. Display

Articles - thematic dossier

Les formes du paradigme social dans l'écriture d'Annie Ernaux

Author:

Bérengère Moricheau-Airaud

Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA), FR
About Bérengère

Bérengère Moricheau-Airaud, agrégée de lettres modernes, est maîtresse de conférences en langue et littérature françaises, avec une spécialisation en linguistique de l’énonciation et en stylistique. Elle enseigne à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) et est membre de l’équipe ALTER (Arts/Langages : Transitions et Relations EA 7504). Auteure d’une thèse sur la représentation du discours autre et ses rapports avec l’ironie dans À la recherche du temps perdu, elle a publié sur le discours rapporté, le comique proustien et sur des écritures contemporaines (Ernaux, Echenoz).

 

Bérengère Moricheau-Airaud holds an Agrégation in modern French literature and is a lecturer in French language and literature, specialized in the linguistics of enunciation and stylistics. She teaches at the University of Pau and the Pays de l’Adour (UPPA) ans is a member of the ALTER (Arts/Langages : Transitions et Relations EA 7504) team. She has written a thesis on the representation of other people’s speech and its relationship with the irony in In Search of lost time and various publications on reported speech, the Proustian comic and contemporary writing (Ernaux, Echenoz).

X close

Résumé

L’écriture d’Annie Ernaux, ici celle des Années, met formellement en œuvre l’implication du sujet au sein d’un paradigme social. La matière narrative est constituée d’un espace-temps collectif, d’un fonds mémoriel partagé, d’identités plus sociales que personnelles. Les repré­sen­ta­tions sont déplacées vers une classe d’équivalence par l’inclusion du singulier dans le général, par une neutralisation et, enfin, par une continuité, quand les individus parais­sent interchangeables. Le lien social se tisse dans la mise en discours du vécu : dans des listes, qui articulent l’intime et le collectif, dans une énonciation partagée des choses et, surtout, dans l’acte de faire un récit.

 

Annie Ernaux's writing, here the one from the Years, formally accomplishes the implication of the subject within a social paradigm. The narrative matter is made of a collective space-time, a shared memory-based core, identities more social than personal. The social representations are moved towards an equivalence class by the inclusion of the singular into the general, by a neutralization and, finally, by a continuity, when individuals seem interchangeable. The social link is formed in making a speech based on experience: in the lists, which articulate the intimate and the community, in a shared enunciation of things and, especially, in the act of building a story.


DOI: https://doi.org/10.18352/relief.1030
How to Cite: Moricheau-Airaud, B., 2019. Les formes du paradigme social dans l'écriture d'Annie Ernaux. RELIEF - Revue Électronique de Littérature Française, 13(1), pp.28–41. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.1030
25
Vues
24
Téléchargements
Publié le 12 Jul 2019.
Évalué par les pairs

Téléchargements

  • PDF (FR)