Commencer la soumission

Lire: Tous écrivains ! A la conquête du vrai : Le cas Kronos de Witold Gombrowicz

Télécharger

A- A+
Alt. Display

Articles - thematic dossier

Tous écrivains ! A la conquête du vrai : Le cas Kronos de Witold Gombrowicz

Author:

Ewa Kraska

About Ewa

Ewa kraska est auteure, metteure en scène et docteure en arts (sujet de thèse : le « moi » autobiographique dans l’œuvre romanesque et théâtrale de Witold Gombrowicz). Depuis la création de sa compagnie itek à Reims en 2009 (www.itekcompagnie.com), elle a écrit et monté plusieurs spectacles qui font écho avec sa thématique de recherche : l’intime, le témoignage, l’autobiographie et l’autofiction. En 2012, elle a reçu le prix de la mise en scène au Festival International Witold Gombrowicz de Radom en Pologne pour son spectacle « En attendant le Nobel », écrit à partir des témoignages de l’épouse de l’écrivain, Rita Gombrowicz.

Ewa Kraska is an author and theater director. She has a PhD in Arts (thesis subject: the autobiographic “me” in the fictional and theatrical work of Witold Gombrowicz). From the very start of her itek company in 2009 (www.itekcompagnie.com) she has been writing and staging several plays which echoed with the thematic of her research: the intimate, testimony, autobiography and autofiction. In 2012 she received a prize for the directing of « En attendant le Nobel » at the International Witold Gombrowicz festival held in Radom, Poland. This play has been written from the testimonies of Rita Gombrowicz, the author’s wife.

 

X close

Résumé

Witold Gombrowicz affirme dans Kronos, le journal plus intime que Journal, écrit en 1955 mais publié en 2016 chez Stock, « Je n’écris rien ». N’écrire « rien » n’est pas une provocation conceptuelle, c’est vouloir secrètement faire tomber les masques, dévoiler son vrai visage, se mettre à nu. Dans ce journal classé X, la littérature est écriture, une matière sans artifice, acces­sible à qui veut bien le lire. C’est aussi un texte essentiel, touchant, parfois dérangeant, créant indiscutablement du lien avec le lecteur, que celui-ci soit séduit ou choqué, dans lequel l’auteur s’autorise à tout dire, à déconstruire la langue et les formes, à palper l’imper­ti­nence et fait émerger un anti-héros inachevé, égal à l’homme ordinaire contempo­rain.

 

In Witold Gombrowicz’s Kronos, a more intimate diary than his Journal, written in 1955 but published in 2016 by Stock, the author claims “I write nothing”. Writing “nothing” is not a conceptual provocation. Rather, it means secretly wanting to drop his masks, to reveal his true face, to strip bare. In this X-rated diary, literature is writing, a material without artifice, accessible to whoever is willing to read it. It is also an essential, touching and sometimes disturbing text, a text that creates an unquestionable link with the reader, whether they are seduced or shocked; a text in which the writer allows himself to say everything, to deconstruct language and forms, to touch on impertinence and develop an unfinished anti-hero, the same as the ordinary contemporary man.

DOI: https://doi.org/10.18352/relief.1037
How to Cite: Kraska, E., 2019. Tous écrivains ! A la conquête du vrai : Le cas Kronos de Witold Gombrowicz. RELIEF - Revue Électronique de Littérature Française, 13(1), pp.117–124. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.1037
3
Vues
2
Téléchargements
Publié le 12 Jul 2019.
Évalué par les pairs

Téléchargements

  • PDF (FR)