Commencer la soumission

Lire: Vivre avec des racines aériennes : Voix de la diaspora judéo-marocaine

Télécharger

A- A+
Alt. Display

Articles

Vivre avec des racines aériennes : Voix de la diaspora judéo-marocaine

Author:

Ieme van der Poel

Université d'Amsterdam, NL
About Ieme

Ieme van der Poel est professeur émérite de littérature française à l’Université d’Amsterdam. En collaboration avec Ton Hoenselaars, elle a fait l’annotation de la nouvelle traduction néerlandaise d’A la recherche du temps perdu de Marcel Proust (tome I, 2009 ; tome II, 2018). Elle prépare actuellement un essai sur « les écrivains marocains du monde » (Republic of Cousins : New Literary Voices of the Moroccan Diaspora, Liverpool University Press, 2021). En 2004, Ieme van der Poel a été nommée Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

 

Ieme van der Poel is professor emeritus in French literature at the University of Amsterdam. Together with Ton Hoenselaars, she has annotated the new Dutch translation of Marcel Proust’s A la recherche du temps perdu (part I, 2009 ; part II, 2018). She is currently preparing an essay on authors of the Moroccan diaspora writing in French, Spanish, Catalan and Dutch (Republic of Cousins : New Literary Voices of the Moroccan Diaspora, Liverpool University Press, 2021). In 2004, Ieme van der Poel received the title of Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

X close

Résumé

Depuis les années 1990 nous assistons à l’éclosion d’une littérature judéo-marocaine écrite par des auteurs dont les parents ont quitté le Maroc pour s’établir dans différents pays du monde. La présente analyse porte sur trois textes – un roman et deux récits autobiographiques – dans lesquels le protagoniste effectue le voyage de retour (vrai ou imaginaire) au Maroc, le pays où il ou elle puise ses origines. La question qui se pose en premier lieu est de savoir comment le passé familial et collectif a été retravaillé dans ces textes. Ensuite, afin de cerner le passage intergénérationnel de la mémoire, nous avons recours au concept de la post-mémoire, ainsi qu’au discours universitaire récent consacré à la notion de diaspora dans un contexte global où des réseaux culturels et transcontinentaux se font de plus en plus nombreux. Enfin, la question de la représentation du Maroc jouera également un rôle dans nos réflexions.

 

Since the 1990s, we have witnessed the blooming of a Judeo-Moroccan literature, produced by authors whose parents left Morocco to settle abroad. The present analysis deals with three texts ­– one novel and two autobiographical texts – in which the protagonist makes the (real or imaginary) journey back to Morocco, the country of origin. The first question that arises is how the collective and family histories have been reworked in these texts. In addition, in order to trace how memories are passed on through different generations, the concept of postmemory is introduced, and ample reference is made to the recent academic debate on the notion of diaspora in a global context, in which cultural and transcontinental networks are increasingly present. Finally, this article reflects on the literary representation of Morocco.  

DOI: https://doi.org/10.18352/relief.1071
How to Cite: van der Poel, I., 2020. Vivre avec des racines aériennes : Voix de la diaspora judéo-marocaine. RELIEF - Revue Électronique de Littérature Française, 14(1), pp.106–118. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.1071
36
Vues
22
Téléchargements
Publié le 09 Jul 2020.
Évalué par les pairs

Téléchargements

  • PDF (FR)