Commencer la soumission

Lire: L’effet, c'est moi: Marguerite Yourcenar lectrice de Nietzsche

Télécharger

A- A+
dyslexia friendly

Articles

L’effet, c'est moi: Marguerite Yourcenar lectrice de Nietzsche

Author:

May Chehab

Université de Chypre
X close

Résumé

La déconstruction nietzschéenne de la philosophie du sujet traverse toute l’œuvre de Marguerite Yourcenar : par un doute constant quant à la validité philosophique de la tradition occidentale du ‘moi’ ; par la conviction que le ‘je’ est un fait de langage et l’une des grandes erreurs de l’entendement intellectualiste face à l’intuitionnisme des philosophies orientales ; par la substitution d’une constellation du sujet à la place du royaume de l’unique. Naître à soi n’est plus soumission religieuse mais exigence personnelle d’élévation morale, dont l’accomplissement nécessite que l’on acquiesce à son destin, ceci constituant la seule liberté accessible au genre humain. À la transcendance chrétienne vient se substituer une immanence esthétique qui donne forme au projet yourcenarien de connaissance de soi.
DOI: http://doi.org/10.18352/relief.198
How to Cite: Chehab, M., (2008). L’effet, c'est moi: Marguerite Yourcenar lectrice de Nietzsche. RELIEF - REVUE ÉLECTRONIQUE DE LITTÉRATURE FRANÇAISE. 2(2), pp.262–275. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.198
147
Vues
36
Téléchargements
Publié le 30 Jul 2008.
Évalué par les pairs

Téléchargements

  • PDF (FR)