Commencer la soumission

Lire: The political thought of Madame de Genlis: Rousseau’s Royalist Legacy

Télécharger

A- A+
dyslexia friendly

Articles

The political thought of Madame de Genlis: Rousseau’s Royalist Legacy

Author:

Carolina Armenteros

About Carolina
Carolina Armenteros est historienne, spécialisée en l'histoire des idées en Europe ca. 1750-1914. Elle est le co-éditeur de trois collections d'essais sur la pensée de Joseph de Maistre ainsi que l’auteur de The French Idea of History: Joseph de Maistre and his Heirs, 1794-1854 (Cornell, 2011). La version française de ce livre, L’idée française de l’histoire. Joseph de Maistre et sa postérité, est à paraître chez Garnier.
X close

Résumé

On sait très peu sur la pensée politique de Félicité de Genlis (1746-1830) à part le fait qu’elle est devenue royaliste après la Révolution française. Cependant le tableau de l’Arcadie de Lagaraye dans Adèle et Théodore, ou lettres sur l’éducation (1782), fournit beaucoup de détails sur ce sujet. La figure du Législateur, en particulier, y démontre que la pensée politique de Genlis s’intéresse principalement à l’administration émotive des sociétés politiques, surtout en ce qui regarde les femmes, tout en rappelant – et en critiquant – les préoccupations politiques de Jean-Jacques Rousseau. Cet article analyse les correspondances et les contrastes entre Lagaraye et l’Arcadie de Clarens que Rousseau a dépeint dans Julie, ou la nouvelle Héloïse (1762). Il met Genlis en avant comme une critique sévère des idées de Rousseau, ainsi qu’une adhérente secrète du rousseauisme politique qui a développé sa vision politique sur la base de celle du Citoyen de Genève.
DOI: http://doi.org/10.18352/relief.849
How to Cite: Armenteros, C., (2013). The political thought of Madame de Genlis: Rousseau’s Royalist Legacy. RELIEF - REVUE ÉLECTRONIQUE DE LITTÉRATURE FRANÇAISE. 7(1), pp.45–70. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.849
Publié le 18 Sep 2013.
Évalué par les pairs

Téléchargements

  • PDF (EN)