Commencer la soumission

Lire: LA MORT DE MICHEL HOUELLEBECQ : entre « goût de l’horrible » et commentaire métapoétique

Télécharger

A- A+
dyslexia friendly

Thematic Dossier

LA MORT DE MICHEL HOUELLEBECQ : entre « goût de l’horrible » et commentaire métapoétique

Author:

Lena Schönwälder

About Lena

Lena Schönwälder est l’auteur d’une thèse sur l’esthétique du choc dans les œuvres de Gustave Flaubert, Octave Mirbeau, Pier Paolo Pasolini, Aldo Nove, Niccolò Ammaniti et Michel Houellebecq, publiée en 2018 chez Narr Francke Attempto (edition lendemains). Depuis 2011, elle est enseignante-chercheuse à l’Université de Francfort-sur-le-Main. Au-delà des œuvres de Houellebecq, elle s’est occupée de la conception de la féminité chez Baudelaire, les nouvelles médias dans la poésie d’Edoardo Sanguineti et l’intersection entre littérature et scandale dans de divers articles et conférences.

 

Lena Schönwälder is the author of a thesis on the aesthetics of shock in the works of Gustave Flaubert, Octave Mirbeau, Pier Paolo Pasolini, Aldo Nove, Niccolò Ammaniti and Michel Houellebecq, published in 2018 at Narr Francke Attempto (edition lendemains). Since 2011, she has been research assistant at the University of Frankfurt. In addition to the novels of Houellebecq, she has worked on conceptions of femininity in Baudelaire, the new media in the poetry of Edoardo Sanguineti and the intersection of literature and scandal in various papers.

X close

Résumé

Dans cet article, il s’agira de proposer un close reading de la mise en scène de la mort de Mi­chel Houellebecq-personnage dans le roman La Carte et le territoire. La voix narrative présente la scène du meurtre du point de vue d’un critique d’art qui a recours à un lexique propre au discours artistique pour décrire le tableau atroce de la tête coupée. Dans le contexte du ro­man qui vise à une critique du marché de l’art contemporain, la scène de la mort de Houelle­becq-personnage se prête dès lors à une interprétation métapoétique : Houellebecq réfléchit sa propre œuvre littéraire et ses propres stratégies de provocation littéraire à travers une superposition de tonalités et de discours divers.

 

This article proposes a close reading of the representation of Houellebecq’s autofictional death in La Carte et le territoire. The narrator presents the scene of Houellebecq’s death from the point of view of an art critic, creating semantical fields pertaining to an artistic discourse whilst describing the tableau of the severed head. Considered in the context of the novel, which aims at a critique of the contemporary art market, the scene of Houellebecq’s death lends itself to a metapoetic interpretation: Houellebecq reflects on his own literary work and strategies of literary provocation by means of a superposition of different tonalities and discourses.

DOI: http://doi.org/10.18352/relief.986
How to Cite: Schönwälder, L., (2018). LA MORT DE MICHEL HOUELLEBECQ : entre « goût de l’horrible » et commentaire métapoétique. RELIEF - Revue Électronique de Littérature Française. 12(1), pp.29–40. DOI: http://doi.org/10.18352/relief.986
12
Vues
8
Téléchargements
Publié le 07 Jul 2018.
Évalué par les pairs

Téléchargements

  • PDF (FR)