PROUST EN DERVICHE SOUFI : métamorphoses de l’intertexte proustien dans Le Livre noir d’Orhan Pamuk

Auteurs-es

  • Élise Duclos

DOI :

https://doi.org/10.18352/relief.875

Mots-clés :

Intertextualité, roman turc, réception interculturelle, Proust

Résumé

L’étude de l’intertextualité proustienne dans Le Livre noir d’Orhan Pamuk appelle la prise en compte de l’ensemble des références intertextuelles du roman, d’une multiplicité foisonnante, ainsi que l’étude de la place de l’intertexte proustien dans ce qu’il faut bien considérer comme le système intertextuel rhizomatique du roman. Cette investigation conduit à mettre en rapport les différents intertextes orientaux et occidentaux qui informent la narration et transforment le texte proustien en un voyage spirituel ou en une quête mystique : la Conférence des oiseaux d’Attâr, le Mesnevi de Mevlâna, et surtout Hüsn-ü Aşk de Cheik Galip.

Téléchargements

Les données sur le téléchargement ne sont pas encore disponible.

Biographie de l'auteur-e

Élise Duclos

Elise Duclos est professeure agrégée de lettres modernes et ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon. Elle prépare actuellement une thèse intitulée :  « Formes, usages et enjeux de la littérature européenne dans les romans d'Orhan Pamuk » à Paris Ouest Nanterre, sous la direction de Karen Haddad.

Téléchargements

Publié-e

2013-12-13

Comment citer

Duclos, Élise (2013) « PROUST EN DERVICHE SOUFI : métamorphoses de l’intertexte proustien dans Le Livre noir d’Orhan Pamuk », RELIEF - Revue électronique de littérature française, 7(2), p. 73-81. doi: 10.18352/relief.875.

Numéro

Rubrique

Articles – dossier thématique